Ces navires trés laids SOUILLENT nos côtes dans des proportions kolossales !!

LOIN des IMAGES IDYLLIQUES des AGENCES de VOYAGE,….ces navires qui utilisent un fioul lourd (peu raffiné) enfument nos côtes et nos ports avec des émanations beaucoup plus toxiques (SOx) que celles du diesel. Les teneurs en soufre admises en mer sont jusqu’à 1 500 fois plus élevées que celles autorisées pour le diesel des voitures (1,5 % contre 0,001 %).

S’y ajoutent NOx et particules fines.

L’ONG « Transport & Environment » a calculé que les émissions d’oxyde de soufre des 94 bateaux du croisiériste de luxe CARNIVAL CORPORATION sont DIX fois plus importantes que celles des 260 millions de voitures du parc automobile européen.

ROYAL CARRIBEAN, deuxième croisiériste le plus important du monde, en a pour sa part rejeté quatre fois plus. L’oxyde de soufre contribue à l’acidification des environnements terrestres et aquatiques.

Espagne, Italie, Grèce, France et Norvège sont les plus pays les plus touchés, mais toute la méditerranée est affectée par cette pollution sauvage et pour certains, Norvège, Danemark, Grèce ou Croatie, elle est supérieure en NOx à celle de leur parc automobile.

En France, à Marseille, 57 bateaux de croisière ont émis en 2017 autant d’oxyde nitreux qu’UN QUART des 340.000 VÉHICULES de la ville. Ils seraient à l’origine de 10% de la pollution de la métropole marseillaise.

L’étude, en Anglais, permet de visionner quelques graphiques et cartes éloquents :
Luxury cruise air emissions in Europe