EDITORIAL-avril 2019

Le 14 mai, notre site WEB a accueilli son 1 000ème utilisateur depuis l’ouverture le 8 décembre dernier. Ceci montre l’intérêt des habitants pour les sujets autour de la pollution de l’air, la santé environnementale et les changements climatiques. Depuis septembre 2018, on constate une prise de conscience de toutes les tranches de population, en particulier chez les jeunes. Nous allons intensifier nos actions et nous aurons un stand au prochain Forum des Associations du 4ème arrondissement de Lyon le samedi 7 septembre.

Avec l’arrivée des prochaines échéances électorales en 2020, ce sera le moment de dresser le bilan des actions menées par nos élus locaux de la Ville de Lyon et de la Métropole, c’est déjà trop tard pour garder la tête sous le sable, de nier les évidences ou de minimiser les effets de la pollution de l’air dans notre agglomération, le rapport sur l’année 2018 tout récemment publié par Atmo Au-RA montre sans contestation possible que l’agglomération lyonnaise est le plus mauvais élève. Nous leur demanderons des comptes mais nous demanderons aussi aux candidats de s’engager sur des actions concrètes, efficaces, rapides, avec un planning, des moyens et des budgets. Nous souhaitons le faire en concertation avec d’autres associations de manière à ne pas y aller en ordre dispersé mais de montrer une large mobilisation avec des demandes et des propositions construites car se contenter de jouer un rôle de lanceur d’alerte ne suffit pas.