L’OMS vient de publier de nouvelles recommandations pour les valeurs à ne pas dépasser par rapport aux principaux polluants atmosphériques. La démarche de l’organisation consiste à prendre en compte globalement l’impact de la pollution sur l’air, l’énergie, la santé et les changements climatiques sur lesquels le GIEC vient de nous alerter dans son récent rapport.

La moyenne annuelle pour les PM10 passe de 50 à 45 µg/m3, celle des PM2.5 est divisée par 2 en passant de 10 à 5 µg/m3 et celle du NO2 est divisée par 4 en passant de 40 à 10 µg/m3. Les nouvelles valeurs préconisées nous amènent tous à faire d’importants efforts : les industriels, les agriculteurs, les particuliers (les bonnes pratiques individuelles) et les institutions (locales, régionales, nationales et internationales).

En appliquant ces recommandations sur notre zone géographique « Bassin Lyonnais », nous avons représenté l’impact des nouvelles recommandations de l’OMS dans ce document : cliquer ici pour lire